La « bipolarisation » du marché du travail: un problème économique, social, politique, central

Les évolutions économiques et technologiques conduisent à la « bipolarisation » du marché du travail, c’est-à-dire à une situation où les emplois se concentrent aux deux extrémités du marché du travail : emplois très qualités à rémunération élevée, emplois peu qualifiés à rémunération faible. Il s’agit à la fois d’un problème économique, commun à la majorité des pays de l’OCDE, puisqu’on ne voit pas bien quelles politiques économiques pourraient éviter la bipolarisation; d’un problème social, puisqu’à la bipolarisation du marché du travail est associée la diminution de la mobilité sociale, le sentiment de déclassement de la classe moyenne et des jeunes, l’ouverture des inégalités ; d’un problème politique, puisqu’il est facile d’attribuer la bipolarisation à la concurrence déloyale des pays émergents, à la perte de souveraineté monétaire, aux politiques d’austérité, toutes explications pourtant erronées. A lire ici

Publicités