Pas de réindustrialisation en vue en France et en Italie

Selon P. Artus (Natixis), la France et l’Italie souffrent à la fois :

  • –  d’un niveau de gamme faible et de coûts de production élevés ;
  • –  du rejet des dévaluations internes (ajustement à la baisse du coût salarial), qui empêche de réduire les coûts de production ;
  • –  de l’impossibilité de sortir de l’euro et de dévaluer, avec le niveau très élevé des dettes extérieures brutes.

    La présence simultanée du niveau de gamme faible et des coûts de production élevés en France et en Italie va donc se poursuivre, cette présence simultanée étant la cause de la désindustrialisation.

Publicités