Quelles politiques structurelles mener dans un contexte d’insuffisance de la demande ?

Les réformes à elles seules ne suffiront cependant pas et c’est pourquoi il importe de les accompagner par une initiative européenne sur l’investissement. Pour que celle-ci ait quelque chance de produire un résultat visible, il importe d’être au clair sur les leviers mobilisables. Trois paraissent important. Il s’agit tout d’abord de l’investissement public, particulièrement dans les pays qui disposent de marges de manœuvre. L’action réglementaire et fiscale peut ensuite être mise à contribution ; un usage stratégique de la réglementation et de la fiscalité devrait permettre d’accélérer l’investissement privé dans des équipements nouveaux, en particulier dans les domaines comme l’énergie et l’efficacité environnementale ; plus généralement, la clarté et la prévisibilité du cadre réglementaire peuvent grandement contribuer à la reprise des investissements privés. L’action sur le financement constitue enfin le troisième volet : alors que le système financier est en transition d’un système fondé sur le crédit bancaire et l’effet de levier à un système qui reposera davantage sur les financements de marché, l’action publique doit pallier une difficulté temporairement accrue du système financier à accompagner les investissements productifs risqués ; cela suppose la mise en œuvre de techniques de partage du risque entre sphère publique et sphère privée. Le début est ici

Publicités