Ces super riches qui se voient hors de la société

Depuis les années 80, les super riches américains ont oublié tout civisme ou patriotisme, se considérant hors de la société. Même si, en cas de crise, ils ont évidemment besoin de l’Etat pour garantir leur richesse. Par Dani Rodrik, professeur à Princeton. A lire ici

Publicités