La dimension culturelle du bonheur… et du malheur français

A l’heure où de nombreux pays se mettent en ordre de marche pour mesurer le bien-être « au-delà du produit national brut (PNB) », suivant les recommandations du rapport Stiglitz-Sen (2009), l’Insee vient de rendre public le résultat d’une enquête auprès des Français, confirmant les leçons des enquêtes internationales : sur une échelle de bonheur graduée de 0 à 10, les Français se placent en moyenne à 7,2. Il s’agit d’une très mauvaise note. Ainsi, parmi les treize pays européens qui ont participé à l’enquête European Social Survey depuis 2002, seul le Portugal obtient un score de bonheur moyen plus faible (6,8), avec des conditions de vie matérielles beaucoup plus défavorables. La suite ici

Publicités