A qui profite l’enrichissement de la France ?

Entre 1998 et 2008, les 10 % les plus pauvres ont reçu 2,8 % de l’ensemble de la richesse nationale, alors que les 10 % les plus riches ont disposé de 31,7 %. La suite ici

Vous remarquerez dans le dernier tableau le plus intéressant : la part de chaque décile diminue pour tous… sauf pour le dernier décile, les 10% qui gagnent le plus ! Bref, les classes moyennes favorisées – mais qui ne font pas partie des 10% qui gagnent le plus, ont objectivement davantage intérêt à se rapprocher politiquement de ceux qui gagnent le moins et non pas des 10% qui gagnent le plus ! C’est une donnée intéressante pour la campagne présidentielle de 2012…

Publicités